Le Paradis des oiseaux

Les puces

Les puces

 

Généralité

Beaucoup s'étonne que l'on parle de puce pour un oiseau, voici ci-dessous leur nom scientifique en latin car la traduction française n'existe pas.
La puce des oiseaux s'appelle Dasypsyllus gallinulae.
Le Ceratophyllus Gallinae est la puce du poulailler.
Les oiseaux sauvages ou domestiques sont des victimes régulières de ces puces (nids infestés).
Ce sont tout deux des Ectoparasites, c'est-à-dire  des parasites externes
qui vit sur la surface corporelle d'un être vivant,  tout comme notre autre ennemi le pou rouge qui lui est un Acarien Ectoparasite qui s'appelle Dermanyssus Gallinae. Mesurant un peut moins d'un mm, il est blanc au départ, rouge lorsqu'il se gave de sang et noir lorsqu'il a digéré. Acarien Ectoparasite est noctambule, il reste caché la journée dans des crevasses, fentes ou tout autres endroits où il peut se cacher la journée et ceci à proximité de ses victimes qu'il attaque la nuit en suçant leur sang.
Après chaque repas sanguin, les puces femelles pondent de quatre à huit œufs ronds, à coque lisse, de couleur blanchâtre. L'œuf éclot après quelques jours et il en sort une larve en forme de ver. Elle se nourrit de débris organiques, de dépouilles larvaires et du sang séché se trouvant dans les excrétions des puces adultes. Au repos elle se fixe solidement aux plumes ou sur des fibres à sa disposition en évitant la lumière. La larve se recouvre de poussières, de fibres, de grains de sable, et de débris organiques et, sous ce revêtement, elle se tisse un cocon avec la soie fournie par ses glandes labiales. Dans cet abri, la larve, d'abord blanche, brunit de plus en plus et se métamorphose en adulte. La puce adulte peut rester enfermée pendant plusieurs mois dans son cocon, jusqu'à ce que des conditions propices, comme une augmentation de la température et des concentrations de dioxyde de carbone, favorisent son émergence. Elle est sensible aux vibrations.

 

 

Le traitement

Une goutte d' IVERMECTINE sur la peau du cou (et surtout pas sur la plume sinon pas d'effet) et les oiseaux ne seront plus touchés par les poux et les puces pendant trois mois. L'Ivermectine passe dans le sang (à travers la veine jugulaire) de nos oiseaux et protège ceux-ci contre toutes ces sales pestioles qui en piquant nos oiseaux s'empoisonnent et meurent. Il est conseillé d'utiliser Ivermectine au moins 1 mois avant les accouplements, bien qu'à ce jour aucunes contradictions sérieuses ne viennent nous alarmer sur la fécondité de nos oiseaux suite à ce traitement. En effet, il faut vaut mieux prévenir que guérir.

 

Qui traiter ?

Les puces se logent sous les plumes. Les oisillons n'en ont pas donc pour eux traitement du fond de nid et de la charpie selon les règles déjà citées sur le forum.
Les oisillons qui partent en cage de sevrage seront, en revanche, traités avec une goutte d'Ivermectine sur la peau ( pas sur les plumes) du cou comme les adultes.

 

 

Où trouver ce produit ?

Solution préparée par :
Docteur Bernard LEFEBVRE
Vétérinaire
11 rue Jean Grimaud
BP 48
56230 QUESTEMBERT
Tel : 02 37 26 04 12
Fax : 02 97 26 17 19
E.Mail : bernard.lefebvre13@free.fr

Produit: Pour on ( Ivermectine contre tous les parasites externes : gale, poux,.....). Flacon de 30 ml livré avec compte goutte. Permet de traiter entre 250 et 300 canaris.
Prix unité : 12,50 euros
Forfait port : 7,20 euros

Livrable à réception de commande et règlement ( chèque bancaire ou virement postal ou bancaire ou carte bancaire )

 

PS : l'ivermectine est le principe actif (PA). Vous pouvez trouver un autre produit qui contient ce PA, comme par exemple Ivomec*.

 

 

Auteurs : Patrice De Paemelaere et Georges Buonomano.

Mise en forme : Grégory JONAS.

Source (pour une partie sur les généralités) : Wikipédia.



17/05/2007
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 73 autres membres