Le Paradis des oiseaux

Caille de Chine

Caille de Chine

Nom Scientifique : Coturnix chinesis

Distribution : Asie Du Sud Est

Taille : 11 à 13 centimetres

 



Dimorphisme sexuel :

Il est très facile de différencier le mâle de la femelle. Celui ci porte un dessin noir et blanc bien marqué à la gorge, alors que la femelle revêt un plumage strié comme des écailles, couleur brune et blé (dans le cas des cailles de Chine type sauvage). Pour les cailles panachées, le mâle se distingue de la femelle pour des plumes rouges au niveau du bas du dos. L'absence de ces plumes rouges permet alors d'affirmer que telle caille est une femelle.

 

=> Mâle:

 

=> Femelle:

 

 

Comportement social :

Les cailles de chine sont sociables entre elles et elles laissent en paix les autres espèces de la volière. Par contre, les mâles sont assez agressifs entre eux. Ainsi il faut toujours mettre plus de femelles que de mâles. Ne pas oublier également de mettre plusieurs femelles pour un mâle (par exemple 2-3 femelles pour un mâle), pour éviter que le mâle épuise la même femelle.

La vie en captivité :

Les cailles de chine se sentent à l'aise a peu prés partout, et il est préférable, pour leur bonheur, qu'elles aient la possibilité de gratter le sol et de prendre des bains de terre. Des cachettes seront également utiles pour leur bien-être (voir photo).

 

 

Elles font un peu penser a des poules miniatures, mais bien plus actives et plus malines. Ce sont des oiseaux robustes qui ne craignent pas trop les faibles températures, du moment qu'elles ont les pieds au sec. Elles sont nourries d'un mélange de graines pour exotiques ou pour canaris et elles passent leurs journées à attraper des petits insectes qu'elles se mettent sous le bec. Elles adorent manger des vers de farine dont elles raffolent.

Information Complémentaires :
- Il existe plusieurs mutations concernant les dessins du plumage. Ils peuvent être de plusieurs couleurs : Fauve,Cannelle ,Blanc pur, Panaché et pastel.
- Les cailles sont très habiles pour la chasse aux moucherons, elles se mettent à courir à vive allure et faire de grands bons pour gober moucherons et mouches.

- Les cailles de Chine se baguent au diamétre 3,5mm.

Reproduction de la Caille de Chine :

La période de reproduction de cet oiseau s'étend généralement de février à septembre. Il existe deux méthodes pour obtenir des jeunes :

Ø      manière naturelle : Leur reproduction est assez facile mais les femelles pondent un peu partout, voici une méthode bien particulière pour obtenir avec succès leur reproduction chaque été quand on possède plusieurs couples. En fait, il faut attendre qu'une femelle regroupe ses oeufs dans petit nid rudimentaire, qu'elle confectionne de brindilles. C'est à ce moment là qu'il faut intervenir car la femelle commence à couver ses oeufs. Mais les autres femelles viennent rajouter les leurs et la mère couveuse se retrouve très vite sur un monticule d'une quinzaine d'oeufs. Il faut choisir alors sept oeufs ; les marquer d'un point rouge avec un vernis à ongle ce qui permet de les distinguer, puis, tous les jours, enlever les oeufs qui ont été rajouté.17 jours après le début de la couvaison les petits sortent de leurs oeufs et sont dans les heures qui suivent très actifs. Il faut leur donner des oeufs durs écrasés avec des petits morceaux de vers de farine coupé menu. Il faudra attendre à peu près 3 mois avant de les séparer de leur mère.

Ø      manière artificielle :  Il est assez rare de voir des femelles couver en captivité. Le plus souvent, il faut faire recours à un subterfuge : l'élevage en couveuse. Pour obtenir un bon pourcentage de réussite, il faut éviter de garder les œufs plus de 7 jours après la ponte, mais également attendre 24 heures après la ponte avant de les placer sous la couveuse. Les oeufs en attende d'être couvés seront mis dans un bac où contienne des graines de canaris par exemple, la pointe en bas, dans une pièce à température ambiante. Une fois les œufs réunis, il faut maintenant préparer la couveuse. Le thermomètre sera réglé à 38°C ; ne pas oublier de remplir le bac réservé à l'eau pour maintenir une humidité constante. Les œufs seront marqués d'un repère fait à l'aide d'un vernis à ongle (ou bien d'un crayon de bois) pour pouvoir retourner les œufs deux fois par jour (dans le cas d'une couveuse manuelle, voir photo). 3 jours avant l'éclosion, ne plus manipuler les œufs. 17 jours après la mise en incubation, les œufs éclosent. Laisser les jeunes poussins quelques heures dans la couveuse pour les laisser sécher. Les placer ensuite dans une « éleveuse » (une caisse pourra faire l'affaire), où sera suspendue au-dessus une lampe infrarouge pour maintenir une température d'environ 37°C. Relever la lampe infrarouge au bout de quelques jours pour diminuer légèrement la température. Réaliser cette même étape tous les jours de manière à obtenir une température d'environ 20-25°C au bout de 3 semaines. Les jeunes pourront ensuite être placer dans une volière sans chauffage. Lorsque les jeunes sont dans l'« éleveuse », ne pas oublier de donner une nourriture spéciale poussin et de l'eau dans un petit abreuvoir pour canari (et non dans un bac car les jeunes peuvent facilement se noyer dans quelques millimètres d'eau). Les cailles étant des oiseaux nidifuges, ils peuvent se débrouiller seuls dès leur naissance, contrairement aux canaris, exotiques ou psittacidés qui sont eux des nidicoles. La différence est que les premiers naissent "finis" alors que les seconds continuent leur développement embryonnaire après la sortie de la coquille... les premiers sont donc autonomes dès leur sortie de l'oeuf.

 

 

 

 

 

 

 

 

Préparation des cages concours pour les cailles de Chine :

Il est impératif de protéger le plafond des cages concours avec de la mousse (pour ma part j'utilise de la laine de verre) afin d'éviter de voir des cailles toutes abimées dû au fait qu'elles se cognent sur le plafond.

Voici la façon dont je procéde: tout d'abord, il faut enlever les perchoirs, puis je découpe des carrés de laine de verre au dimension de la cage concours, puis je les fixe à l'aide de punaises.

 

 

 

 

 

 

Auteur du texte et des photos: JONAS Grégory.

 



17/05/2007
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 73 autres membres